5 façons permettant aux RH d'améliorer l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle des employés

Montréal - 2022 | 05 | 03

Trouver un équilibre vie pro-vie perso n’a pas toujours été difficile. Autrefois, lorsqu’un employé quittait le bureau, laissant derrière son ordinateur, il était bien plus facile de se concentrer sur sa vie familiale à la maison.

Aujourd’hui, cette dynamique a changé. Malheureusement, pour certains employés, c’est un cycle sans fin qui mène au stress et à la fatigue.

Pour certains, il peut être difficile d’améliorer l’équilibre entre leur vie personnelle et professionnelle, et pour ceux qui ne travaillent pas régulièrement à domicile ou à distance, il peut être difficile de se déconnecter, ce qui peut entraîner des problèmes de santé mentale et des difficultés à entretenir des relations interpersonnelles.

Certaines entreprises montrent l’exemple avec leurs principes d’équilibre travail-vie professionnelle, permettant à leurs employés de s’épanouir et encourageant un environnement de travail positif. Voici 5 façons qui permettent aux RH d’améliorer l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle des employés.

 

1. Veiller à ce que les gestionnaires favorisent la macro gestion

Il est tout à fait naturel pour une organisation ou un employeur de s’assurer qu’un employé fait bien son travail — l’employé est là pour travailler, bien entendu. Cependant, une surveillance extrême ou une micro gestion irréfléchie peuvent faire plus de mal que de bien.

Un employé peut bien atteindre ses objectifs et respecter les délais, même sans la présence d’un responsable à ses côtés. Si un employé ne sent pas qu’on lui fait confiance, il est plus susceptible de ne pas apprécier son travail, ainsi que l’organisation pour laquelle il travaille. C’est pourquoi il est essentiel d’établir une confiance mutuelle entre les employés et les gestionnaires. En s’éloignant de l’idée que seule la micro gestion permet d’obtenir les meilleurs résultats, une organisation peut créer un sentiment d’appartenance et de responsabilisation au sein de ses équipes.

En effet, si l’autonomie est encouragée chez un employé, celui-ci sera presque toujours plus productif, car il gérera mieux ses tâches. De cela en découle une réelle motivation, et l’accent est plutôt mis sur les résultats du travail effectué plutôt que sur le processus étape par étape. Ainsi, l’employé se sent moins stressé ou obligé de travailler d’une certaine manière; il peut donc mieux se concentrer sur ses tâches, ce qui lui permet d’être plus productif.

 

2. Appuyer (et même encourager !) un horaire de travail flexible

Fini le temps où il était acceptable et normal pour un employé d’être au bureau de 9 h à 17 h — et de tout recommencer le lendemain.

Selon l’American Psychological Association (APA), offrir aux employés la possibilité de choisir où et quand ils veulent travailler est l’une des meilleures décisions qu’une organisation puisse prendre. En effet, selon un sondage effectué par l’APA, 34 % des employés ont affirmé que des horaires flexibles favoriseraient leur santé mentale. En outre, selon un sondage Gallup effectué en octobre 2021, 54 % des employés travaillant à distance ont déclaré vouloir adopter un horaire de travail hybride, tandis que 37 % ont dit vouloir continuer à travailler à domicile à temps plein.

Aider un employé à trouver un meilleur équilibre entre sa vie professionnelle et personnelle ne consiste pas seulement à lui éviter de faire des heures supplémentaires. Pour ceux qui ont du mal à se déconnecter de leur ordinateur après 17 h, le travail devient parfois une priorité par rapport à d’autres aspects importants de leur vie, comme passer du temps avec leurs enfants, leur conjoint et leurs amis, ou même passer du temps seul.

Les RH peuvent grandement aider un employé à améliorer des aspects de vie qui n’ont rien à voir avec son travail ou sa carrière, et ce, en établissant des stratégies qui favorisent l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle. La meilleure approche: permettre à l’employé de gérer ses propres habitudes et processus. En donnant à l’employé la possibilité de créer son propre horaire, on lui donne la liberté de prendre soin de lui-même, ainsi que des personnes de son entourage qui en ont besoin, comme par exemple un membre de la famille avec certains handicaps.

3. Permettre aux employés de se dégourdir les jambes

Être enchaîné à son ordinateur toute la journée n’est pas idéal, et beaucoup commencent à s’en rendre compte. La vérité ? Une pause d’une heure pour le lunch ne peut pas être la seule pause dont bénéficient les employés au cours de leur journée de travail de huit heures. Ce n’est tout simplement pas viable.

Même si un employé travaille à domicile, il peut avoir peur de quitter son bureau ou de prendre une pause de cinq minutes. Pour qu’une entreprise puisse réellement promouvoir des stratégies efficaces d’équilibre vie pro-vie perso, les RH doivent veiller à ce que chaque employé sache qu’il fait partie d’une culture d’entreprise qui non seulement permet des pauses dans la journée, mais les encourage fortement.

Des pauses peuvent aider un employé à cultiver des habitudes plus saines et lui permettre de se ressourcer tout au long de la journée. Il peut s’agir de prendre le temps de manger une collation, de passer du temps avec un animal de compagnie ou de faire une promenade pour se dégourdir les jambes. Un employé ne doit pas avoir peur de prendre une courte pause : cela ne signifie pas qu’il n’est plus productif ou qu’il ne travaille plus.

Prendre de courtes pauses tout au long de la journée présente de nombreux avantages, tant pour les employeurs que pour les employés, comme une créativité accrue et un meilleur bien-être mental. En promouvant l’équilibre vie pro-vie perso, une entreprise peut profiter d’un environnement de travail sain qui conduit à de meilleurs résultats grâce à une productivité accrue et à l’attitude plus positive des employés.

4. Envisager l’intégration vie pro-vie perso pour certains

Pour la plupart des personnes, il est important de trouver un équilibre vie pro-vie perso, car cela leur permet de bien se déconnecter de leur travail et de se concentrer sur d’autres aspects de leur vie. Mais pour d’autres, l’équilibre n’est pas nécessairement la solution.

Quelle est la différence entre l’intégration et l’équilibre vie pro-vie perso ?

Selon Altassian, l’intégration vie professionnelle-vie personnelle se fait lorsque l’on cherche moins à distinguer le « temps de travail » du « temps personnel » et que l’on se concentre plutôt sur le meilleur moment pour réaliser ces activités.

Ceux qui ne souhaitent pas se conformer aux horaires de travail recommandés peuvent opter pour l’intégration vie pro-vie perso. La plus importante différence entre l’équilibre et l’intégration vie pro-vie perso est que cette dernière ne vous oblige pas à diviser votre journée en tranches horaires spécifiques. Au contraire, elle permet un rythme naturel pouvant aider certains employés à se sentir moins obligés de mener une journée de travail parfaitement planifiée.

L’intégration vie pro-vie perso peut aider certains employés à établir un lien plus sain entre leur carrière et leur vie personnelle. L’équilibre travail-vie personnelle peut être différent pour chacun, surtout avec la généralisation du travail à distance.

Il peut être difficile pour certains d’arrêter de travailler à 17 h pile, ou à la fin de la journée de travail. Les RH doivent aussi considérer qu’une séparation totale entre la vie professionnelle et la vie personnelle n’est peut-être pas la meilleure approche pour tout le monde.

5. En cas de doute, il suffit de poser des questions

Bien qu’il soit important pour une entreprise de veiller à ce que ses employés aient un bon équilibre vie pro-vie perso, il peut être difficile de déterminer les besoins de certains employés. Chaque être humain a des caractéristiques uniques, et ces caractéristiques ne disparaissent pas lorsqu’un candidat devient un employé.

Pour les RH, il existe de nombreuses questions à poser aux employés sur l’équilibre travail-vie personnelle. Ainsi, si un responsable des RH a du mal à déterminer ce dont un employé a besoin pour s’épanouir dans l’organisation, il lui suffit de lui parler. Nous avons tous des besoins différents; si des discussions ouvertes sont encouragées, une organisation aura plus de chances de conserver ses employés, simplement parce qu’elle a choisi d’écouter et d’agir.

Une communication honnête entre les gestionnaires et leurs équipes est l’un des moyens les plus efficaces d’accroître le succès d’une organisation. Cela permet aux employés de se sentir valorisés et crée un sentiment de confiance entre eux et leurs responsables.

En tant que pro des RH, vous savez que chaque employé est unique. Pour qu’une organisation puisse bien réussir, il est important de reconnaître ces distinctions en établissant la meilleure culture d’entreprise possible, et en veillant à ce que tout candidat potentiel y trouve sa place.

Avec l’aide des outils SuccessFinder, tels que Fit culturel, Performance prédictive et le PDSF, vous pouvez prendre des décisions fiables en matière RH et de gestion des talents, en vous appuyant sur la psychologie et les données comportementales.

Les évaluations psychométriques de recrutement sont l’un des moyens les plus efficaces d’embaucher les meilleurs talents du premier coup; nous souhaitons vous aider à bien accueillir tous vos nouveaux employés, et même, à prédire la performance d’un employé avant la première entrevue.

Réservez une démonstration avec nous dès aujourd’hui et découvrez pourquoi des centaines d’organisations nous adorent.

Écrit par
Galina Gharibian

Notre plateforme ne génère que les données les plus pertinentes. Tout comme notre infolettre.

Des nouvelles à ne pas manquer.

    Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de vie privée de Google. Les conditions d'utilisation s'appliquent.