Quatre conseils pour adopter la méthode Design Thinking au sein de votre organisation

Montréal - 2021 | 09 | 03

Bien que les origines du Design Thinking (pensée de design) datent des années 1960 avec The Sciences of the Artificial par Herbert A. Simon, les entreprises n’ont que récemment commencé à adopter cette méthode, non seulement dans le développement des produits, mais aussi comme solution organisationnelle. Aujourd’hui, de nombreuses sociétés telles que Google, Adidas, PepsiCo et GE ont incorporé le Design Thinking dans leurs processus afin de devenir des moteurs d’innovation dans leur industrie.

 

Essentiellement, le Design Thinking offre aux organisations une structure pour prioriser les besoins des utilisateurs et pour tirer profit de l’empathie et de la créativité de leur main-d’œuvre. Comme le dit Brian Collins, conseiller en innovation mondiale et fondateur du Brainstorm Institute, « on peut prendre toutes ces techniques [de design] que l’on utilise et les appliquer au milieu de travail. Rien ne l’empêche, et ça ne coûte pas beaucoup d’argent. » Bien sûr, comme toute solution fondée sur les aptitudes comportementales, il ne suffit pas de suivre le processus. Il faut également offrir aux travailleurs un environnement favorable au développement de leurs talents naturels.

 

Pour ce faire, voici quatre conseils pour vous aider à adopter le Design Thinking dans votre équipe

1. Reconnaître le potentiel créatif de tous

 

L’introspection et l’empathie sont essentielles à la mise en place du Design Thinking au sein de votre organisation. « Premièrement, [les gens] doivent comprendre ce qui les motive, » dit Collins, « c’est-à-dire ce qui les motive comme être humain en matière de créativité et d’innovation, et aussi ce qui motive les autres. » Afin de mesurer le potentiel créatif, l’ancien membre de Walt Disney Imagineering nous invite à porter notre attention sur cinq éléments comportementaux au cœur de notre humanité :

 

  1. La passion
  2. L’intuition
  3. L’inclusion
  4. La curiosité
  5. L’émotion

 

Si nous possédons tous ces cinq traits à différents degrés, il va de soi que nous avons tous un potentiel créatif. L’une des 26 compétences clés de SuccessFinder, la capacité de réfléchir de manière créative et intuitive vient moins naturellement chez certains que d’autres, mais elle peut être développée au fil du temps à l’aide de bons outils de coaching. Comme l’explique Collins, « Nous avons tous cette étincelle en nous. Certains pourraient avoir besoin d’un coach vocal pour la faire ressortir un peu plus ou pour l’appliquer à ce qu’ils font, mais tout le monde peut être créatif. »

2. Comprendre les différents styles de communication dans votre équipe

 

L’expression de soi constitue un aspect majeur de la créativité, et nous avons chacun une manière unique de partager nos idées. C’est pourquoi le Design Thinking requiert une communication inclusive.  « J’offrirais assurément ce conseil : […] apprenez à comprendre les différents styles de communication des gens, et apprenez ensuite à vous adapter à ces styles, » dit Collins. Comme pour le premier conseil, il recommande de pratiquer l’introspection et l’empathie : « Il s’agit de comprendre son propre style de communication et aussi celui de la personne assise en face de vous. »

 

Comme la plupart des approches fondées sur le travail d’équipe, le Design Thinking nécessite une diversité d’idées et de voix. Il est donc important de reconnaître et de valoriser les différents styles de communication des candidats lorsque vous formez votre main-d’œuvre. « En entrevue, quand vous posez une question à un candidat, certains pourraient requérir un peu plus d’encouragement à répondre, tandis que d’autres pourraient vous donner plus de renseignements que vous n’ayez besoin, » remarque Collins. « Lorsqu’on a ces deux styles de communication opposés dans la même salle, ça peut être très intéressant. »

3. Créer un climat propice

 

Tout le monde sait qu’un milieu de travail sain a un effet positif sur la productivité, sur la satisfaction professionnelle, et sur l’engagement à l’innovation. « Un aspect important du Design Thinking consiste à créer le bon climat pour que les gens soient à l’aise dans leur milieu de travail : pour qu’ils aient les bons outils et une ambiance leur permettant de mieux travailler, » explique Collins. Selon lui, le principe se vaut même à l’étape de l’embauche : « Si vous avez une salle de réunion pour […] faire des entretiens avec les candidats, assurez-vous qu’elle soit chaleureuse et accueillante pour eux. Ajoutez peut-être de la couleur. »

 

Cependant, Collins met en garde qu’un climat qui nous est favorable ne sera pas nécessairement favorable aux autres : « Nous sommes tous très, très différents. Certains d’entre nous sont plus tactiles. Certains d’entre nous sont plus verbaux. Certains sont plus auditifs. Certains sont assurément plus visuels. » Une fois de plus, l’inclusion est essentielle. Il est également important de se rappeler qu’il ne suffit pas de décorer un bureau pour créer un climat propice. Il faut promouvoir un esprit positif à travers nos actions, comme célébrer les membres de l’équipe et leurs exploits ou fournir un milieu sûr où les travailleurs peuvent expérimenter et se tromper en toute sécurité.

4. Garder l’esprit ouvert

 

Comme l’a dit Frank Zappa, « l’esprit est comme un parachute. Il ne peut fonctionner que s’il est ouvert. » Le principe vaut à toutes les étapes du processus de Design Thinking, que ce soit dans le contexte de remue-méninges pour un nouveau produit ou d’une entrevue d’emploi pour élargir votre équipe. « L’un des plus grands conseils que je peux donner à l’égard du Design Thinking […] est de vous assurer d’avoir l’esprit ouvert, » dit Collins. « Pour revenir à un scénario RH, si vous posez une question [à un candidat] et qu’on vous donne une réponse à laquelle vous ne vous attendiez pas, gardez l’esprit ouvert et prenez le temps de vraiment considérer ce qui a été dit et de voir où ça mène. »

 

Veuillez noter que l’esprit ouvert et l’inclusion vont de pair. Une des raisons pour lesquelles tant de leaders d’opinion dans le monde des affaires préconisent la diversité, l’équité, et l’inclusion est que ces principes apportent un plus grand éventail de talents et de perspectives pour résoudre les problèmes. « Je crois qu’il est tellement important d’inclure toutes sortes de gens différents, de races, de points de vue, tout ça, » remarque Collins. « Les gens doivent comprendre que des personnes différentes vont apporter un point de vue différent, surtout face à un défi à relever. »

Maximiser les résultats à travers la créativité et l’innovation

 

Somme toute, l’exécution réussie de la méthode Design Thinking repose sur votre capacité de susciter l’instinct d’exploration et de création chez votre main-d’œuvre. « Vraiment, c’est lié à la façon dont vous appliquez cette créativité et cette innovation au travail afin d’atteindre les meilleurs résultats, » explique Collins. Par conséquent, il est important de réellement connaître ses employés et de leur offrir des conseils et du soutien personnalisés au cours de leur développement. Pour citer Steven Johnson, théoricien de la communication, « Si l’on regarde l’histoire, l’innovation n’a pas seulement lieu lorsqu’on motive les gens; elle a lieu lorsqu’on crée des environnements où leurs idées ont de la portée. »

 

Cliquez ici afin de découvrir comment la nouvelle suite PDSF de SuccessFinder peut vous aider dans ce processus.

Écrit par
Amanda Fleising

Notre plateforme ne génère que les données les plus pertinentes. Tout comme notre infolettre.

Des nouvelles à ne pas manquer.

    Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de vie privée de Google. Les conditions d'utilisation s'appliquent.