The Science of People

SuccessFinder dévoile une étude sur la parité homme/femme pour les compétences clés des chefs d’entreprise en matière de leadership

Print Friendly, PDF & Email

Pourtant, même avec des QI statistiquement plus élevés, les cadres féminins sont encore freinés par le « syndrome de l’imposteur » et par une faible confiance en soi par rapport à leurs homologues masculins.

 

MONTRÉAL, Québec — 8 mars 2017 — Dans le cadre de la Journée internationale de la femme, SuccessFinder, une entreprise qui évalue les talents et prédit leur probabilité de succès professionnel, a annoncé les résultats de sa recherche qui fait la comparaison des compétences en matière de leadership entre les PDG et cadres supérieurs masculins et féminins.

Près de 200 femmes et hommes PDG et cadres supérieurs ont fait l’objet de cette étude dont on a comparé leurs dimensions comportementales liées au leadership de haute performance, notamment : le style de résolution de problèmes, les habitudes de travail, la motivation, la connaissance de soi, les relations humaines, les stratégies d’adaptation, les priorités de vie et les incitations professionnelles.

« En tant que chercheur comportemental, je voulais savoir s’il est vrai que les femmes ne disposent pas des compétences que possèdent les hauts dirigeants, ou si ce qui les retient est plutôt une question de perception par rapport à la réalité, » a déclaré le Dr Larry Cash, fondateur de SuccessFinder, qui a dirigé cette étude. « Ce que j’ai découvert en menant cette recherche est une question de perception erronée et une confiance en soi beaucoup plus faible de la part des dirigeantes. »

Le syndrome de l’imposteur a été inventé par des étudiants de l’Université de l’état de la Géorgie en 1978 pour décrire les individus à haut rendement qui sont marqués par une incapacité à internaliser leurs réalisations et une crainte persistante d’être un imposteur. Alors que les hommes et les femmes peuvent souffrir de l’inconfort qu’ils n’aient pas les compétences ou l’expérience nécessaire pour assumer leur rôle, en général, les hommes font un meilleur travail de « faire semblant pour atteindre leur but ».

La recherche en matière de compétences en leadership 

SuccessFinder a mené, recueilli et comparé des évaluations comportementales sur 97 femmes PDG et vice-présidentes contre 89 hommes PDG.

Les résultats des évaluations ne démontrent aucune différence statistiquement significative entre les hommes et les femmes dans la plupart des principales dimensions du leadership, notamment :

    • Endurance — travaille à un rythme rapide et soutenu
    • Innovation — repère et offre des solutions créatives et imaginatives
    • Esprit de décision — préfère prendre la décision définitive
    • Éthique du travail — obtient une satisfaction à travailler à son maximum
    • Famille reconnais l’importance de se dévouer à sa famille
    • Intuition — capable de fonctionner avec peu de faits intangibles
    • Richesse recherche la richesse financière personnelle
    • Autosuffisance — autonome; ne dépends pas des autres
    • Pouvoir — cherche à exercer une grande influence sur les autres
    • Sens politique — utilise un jugement politique approprié

Cependant, ce que la recherche démontre ce sont les deux zones qui déterminent les écarts statistiquement pertinents et révélateurs entre les sexes, relativement aux personnes qui détiennent une intelligence supérieure pour les études et celles qui possèdent une forte intelligence intrapersonnelle :

    • Intelligence supérieure pour les études : Le QI des femmes est en moyenne 10 % supérieur aux leaders masculins.
    • Forte intelligence intrapersonnelle : Les femmes ont une confiance en soi approximativement de 10 à 15 % inférieure aux leaders masculins :
      • le respect de soi (haute estime de soi) – 15 % inférieur
      • la confiance en soi (avoir la croyance que l’on peut réussir) – 10 % inférieure
      • l’accomplissement personnel (croit en sa capacité de surmonter les échecs) – 10 % inférieur
      • la réalisation de soi (volonté de faire des sacrifices de style de vie pour réussir) – 10 % inférieure

Alors, pourquoi les femmes ne peuvent-elles briser le plafond de verre?

Les femmes qui atteignent les plus hauts niveaux ont les compétences, l’intelligence, l’expérience et les principaux comportements requis en leadership pour réussir. Mais ce succès exige un prix émotionnel beaucoup plus élevé pour elles que pour leurs homologues masculins.

La question n’est pas de savoir si les femmes réussissent au plus haut niveau, mais plutôt est-ce qu’elles le souhaitent vraiment?

« Chez SuccessFinder, nous ne cherchons pas uniquement à identifier ce qui freine les femmes leaders dans l’obtention de postes de haut niveau, mais nous cherchons également à aider les entreprises à prendre des mesures concrètes pour atténuer l’écart qui subsiste entre le pourcentage de cadres masculins et de cadres féminins qui assument des rôles de direction, » a affirmé Susan Van Klink, vice-présidente et directrice générale de SuccessFinder.

Ce que les entreprises peuvent faire pour renforcer le potentiel des femmes en milieu de travail

Les entreprises peuvent contribuer à renforcer la confiance des femmes pour plus de succès au travail :

    1. Identifier les femmes ayant des talents de haut dirigeant plus tôt dans leur carrière de gestionnaire en utilisant des moyens statistiquement valables et éprouvées;
    2. Procurer aux femmes un développement ciblé qui améliorera leur estime de soi, leur confiance intérieure et leur optimisme quant à leur capacité à réussir dans des postes de niveau supérieur; et
    3. Offrir plus de choix pour la conciliation travail-famille. Il y a des femmes hautement compétentes qui ont manifestement un potentiel de direction, mais beaucoup décrochent en raison des sacrifices qu’elles pensent qu’elles doivent faire en regard de la famille et de leur style de vie.

Pour de plus amples renseignements à propos de cette recherche ou pour en savoir plus sur le travail du Dr Larry Cash et de l’équipe de SuccessFinder dans le cadre de recherches sur l’évaluation, l’analytique et le coaching en matière de leadership des femmes, visitez www.successfinder.com ou info@successfinder.com.

À propos de SuccessFinder

SuccessFinder est une entreprise qui évalue les talents et prédit leur probabilité de succès professionnel. Elle a fait ses preuves auprès de plus de 75 organisations mondiales et de moyennes entreprises, incluant Aldo, Hatch, Maple Leaf, Université McGill, McKesson Canada, Morrison Hershfield, Énergie Nouveau-Brunswick, Sanimax, SSQ, Yamana Gold et Financière Sun Life. Sa solution infonuagique éprouvée, SuccessFinder, est utilisée pour prédire – avec une précision de 85 % – l’adéquation de « l’ADN comportemental » entre les traits comportementaux des individus et leur probabilité de réussite dans plus de 500 postes distincts. N’embauchez pas en fonction des compétences en espérant obtenir le comportement désiré : identifiez plutôt les traits de comportement qui sont importants à votre réussite grâce à SuccessFinder. www.successfinder.com

Contact média :

Didi D’Errico
dderrico@successfinder.com
925.336.1457

Contact

Téléphone Montréal : 514.687.2272​​
Téléphone Toronto : 416.590.9852​
Numéro sans frais : 844.932.3231

Trouver un partenaire

Nos partenaires sont en mesure de vous aider à comprendre et à mettre en œuvre SuccessFinder dans votre organisation.

Trouver partenaire